La sophrologie par le conte

La sophrologie est une méthode de détente psychocorporelle à travers - des mouvements de relaxation,

- des exercices respiratoires,

- des évocations positives,

 

La sophrologie permet d'apaiser les tensions, les émotions, les pensées difficiles et développer les capacités.

Il existe différents courants et différentes pratiques sophrologiques.

Ma pratique est essentiellement tournée vers la sophrologie par le conte pour les enfants à travers les contes et une sophrologie aquatique pour les adultes.

Dit autrement, les contes sophrologiques peuvent être un moment de  relaxation ludique pour les enfants de 3 à 10 ans.
 

photo cabinet gauche IMG_1562.jpeg

Le conte sophrologique
 

 

Un conte sophrologique pour les enfants de 3 ans à 10 ans propose des mouvements pour apaiser, réguler les tensions, les émotions, les pensées difficiles et développer ses capacités.

Le conte sophrologique comprend des mouvements de relaxation dynamique, des mouvements de détente des parties du corps, des exercices ludiques de respiration adaptés aux enfants de 3 ans à 10 ans.

Cela veut dire qu'ensemble, nous bougeons, nous respirons, nous jouons, nous chantons, nous rions, …, comme les personnages du conte.

 

Dans un conte sophrologique,  il y a

- la détente du corps en mouvement

- des exercices de respiration

- des évocations positives

 

D'une durée de 30 à 45mn

Sophrologie par le conte à Beignon, en établissements scolaires et périscolaires et auprès des associations d'assistantes maternelles.

 

Matériel utilisé pour conter

Dans un conte sophrologique, j'utilise divers objets et matériels

- Chapeaux d'animaux

- Peluches

- Boites musicales

- Instruments de musiques

- Tapis magique de dessin

- ...

Matériel utilisé pour les exercices

Pour réaliser les exercices respiratoires et mouvements de relaxation du personnage du conte, nous utilisons divers objets:

- nous soufflons sur des petites balles dans la bouche d'un dragon

- nous tirons des flèches sur une cible

- nous chantons dans un mégaphone

- nous dessinons sur un tapis magique

- nous donnons à manger à des poissons

- nous sautons sur Sam l'hippopotame (peluche 1m50 au sol)

- et plein d'autres choses ...

 
livre en croix et carte IMG_1593.jpeg

Outils pour la maison

livre pop up IMG_1597.jpeg

L'enfant repart à la maison avec un outil papier utilisé lors du conte: mégaphone, papillon sur crayon, boite, cartes, ...

De même, à la fin de toutes les séances, l'enfant repart avec un petit livre papier en pop up, zigzag, carré, drapeau, ..., qui est complété à chacune des séances.

Ces outils peuvent être réalisés ensemble lors des ateliers sophrologiques à l'école, en centre de loisirs, en association.

 

Des contes qui font du bien aux adultes aussi

Le but des contes sophrologiques est d’aider l’enfant à prendre conscience de son corps, de sa respiration, de ses émotions. Le conte lui permet d'apaiser, réguler ses émotions et ses pensées difficiles, retrouver le sommeil. A travers les contes, il peut développer ses capacités d’imagination, de créativité, de mémorisation, de concentration et d’attention.
Ces contes font aussi du bien à l'adulte; elle développe aussi la relation adulte-enfant.

Pendant le conte, l'adulte est partie prenante. A la maison, il peut refaire les exercices avec l'enfant. Il peut réaliser la boîte à soucis, la boîte à colères, etc.

 

Un conte sophrologique 

Le petit chiot*

Matériel que j'utilise pour le conte

  • gant animal velours

  • peluche chiot et chien, peluche chat

  • lunettes fantaisies

  • haut parleur en papier (un exemplaire est proposé à l'enfant et l'adulte)

  • miroir en papier

  • dragon en papier et cotillon

 

Il était une fois un petit chiot qui s’appelle Rizo. Rizo le chiot joue toute la journée. Il va par ici, il va par là. Et son papa lui dit comme ça :

- Rizo ! Viens te reposer ! Viens te calmer ! Nous allons jouer doucement. Tu suis ma main et tu me dis où elle est. D’accord ?

- D’accord, répond Rizo.

Et le papa chante comme ça :

- C’est la ptite patte qui masse qui masse, c’est la ptite patte qui délasse : la tête. C’est la ptite patte qui masse qui masse, c’est la ptite patte qui délasse : le cou. Détente de tout le corps.

- Je vais t’apprendre à te détendre avec ce petit jeu. Tu prends de l’air, tu retiens l’air, tu serres tes pattes et tu souffles en relâchant. Voilà ! Repose-toi ! Moi, je vais par là.

Le petit chiot reste là. Il regarde autour de lui et il trouve un petit miroir. Il se regarde : tratac avec le miroir. Tout à coup, il bouge n’importe comment, il n’est pas content. Il fait :

- Wo wo wo wi wi wi

Le chat qui est là fait comme ça:

- Eh bien ! Qu’est-ce que tu as ? Pourquoi tu t’énerves comme ça ?

- Moi le petit chiot, je n’ai pas de crocs ! Je suis en colère, je ne sais pas quoi faire !

- Pas de crocs ? Pas de crocs ? Le chat réfléchit. Il dit : quand tu es en colère, tapes donc tes pattes parterre et crie donc ce petit air : é i u o ou a (plusieurs fois avec le haut parleur en papier).

Le chiot le fait et il dit :

- J’ai une idée ! Je vais aller voir mes amis qui sont ici. Ils vont m’aider à les faire pousser.

Le chiot et le chat vont voir le lion. Ils l’appellent :

- Léon ! Léon ! Léon !

Il regarde vers le haut. Il regarde vers le bas. Il regarde à droite, il regarde à gauche (mouvement de la tête).

Arrive une grenouille.

- Pourquoi vous criez ? Qu’est-ce que vous voulez ?

- Je veux voir Léon ! Moi le petit chiot je n’ai pas de crocs !

- Pas de crocs ? La grenouille fait une grimace : mouvement du cou. Mais ce n’est pas beau !

Le chat est agacé. Il souffle avec ses épaules et il dit au chiot :

- Tu n’es pas agacé ?

- Non, dit le chiot. C’est elle qui pense ça. Moi, je ne le pense pas, je me trouve beau même sans mes crocs.

- Mais pourquoi tu veux tes crocs ? demande le chat.

- Ben ! Pour manger ! Mastiquer ! Mâcher ! répond le petit chiot.

Et ils appellent encore le lion qui arrive.

- Pourquoi vous m’appelez ? Qu’est-ce que vous voulez ? demande le lion qui s’assoit.

- Moi le petit chiot, je n’ai pas de crocs ! Je suis en colère, je ne sais pas quoi faire.

- Un chiot en colère ? Comment c’est un chiot en colère ?

- Je tape mes pattes parterre quand je suis en colère et je crie ce petit air : é i u o ou a !

- Mais non, dit le lion. Quand on est en colère, on bouge toute sa crinière, et on ouvre ses griffes parterre et on fait un grrrrrrrr du tonnerre ! Grrrrr ! Mais mais mais tu as dit que tu n’as pas de crocs ?

Le lion met ses lunettes (lunettes fantaisies) et il se met à rire en tapant ses cuisses :

- Un tout petit chiot qui n’a pas de crocs, c’est très rigolo.

Le chiot est agacé, mais il ne peut pas s’énerver, c’est le lion quand même ! Alors, il respire tranquillement. Il prend de l’air avec le nez et il souffle avec la bouche.

Pendant ce temps, le lion appelle son ami Léonard.

Léonard ! Viens voir !

Voilà ! Qu’est-ce qu’il y a ? demande Léonard le guépard qui s’étire vers l’avant avec les griffes ouvertes (étirer le dos sur le sol et écarter les doigts).

Le petit chiot n’a pas de crocs !

- Pas de crocs ? Le guépard met ses lunettes (lunettes fantaisies) et il rit en chantant et en bougeant ses poignets (mouvement éventail). Un tout petit chiot qui n’a pas de crocs, c’est très rigolo. Et puis il dit : va-t-en d’ici ! On ne peut rien pour toi ! Allez ouste ! Tu t’en vas !

Le petit chiot s’en va. Il est triste. Le chat voit que son ami est triste. Il lui dit :

- Pour soulager ta peine, fais comme moi (sauter comme un pantin).

- J’ai une idée ! dit le petit chiot. Si on allait voir la sorcière, elle saura quoi faire !

- Oui, lui répond le chat, mais il faut donner à manger à Ronpontonplon son dragon. Sinon nous ne pourrons pas passer.

- Oh lalala ! J’ai peur, dit le petit chiot.

- Moi aussi, répond le chat. On va faire les guerriers et la chanson des guerriers.

Se mettre en posture d’archer et lorsque l’on jette le bras devant soi, crier RE PE TE KE VE. De l’autre côté : RI PI TI KI VI.

Ils donnent à manger au dragon : avec une paille, souffler sur des petites boules de cotillon pour donner à manger au dragon en papier. (Le faire plusieurs fois. Si l’enfant ne veut pas le faire, le faire devant lui).

La sorcière arrive.

- Bonjour mes amis ! Bonjour petit chiot ! Assieds-toi ! Je sais pourquoi tu viens, petit chien. Je vais t’aider. Je te propose de fermer tes yeux. Tu vas répondre aux questions que je vais te poser. Tu réponds dans ta tête. Pour savoir si tu es bien concentré, je te pose une première question. Quel est le nom de mon dragon ? Maintenant, je pose trois questions : est-ce que tu sais marcher tout seul ? Est-ce que tu sais manger tout seul ? Est-ce que tu sais lire tous les livres qui sont là ? Eh bien ! Tu auras tes crocs quand tu le sauras ! Sois patient, tu auras tes dents quand tu seras grand !

Tu peux bouger tes pieds, bouger tes doigts, t’étirer, bailler, ouvrir tes yeux et te lever si tu le veux.

Phénondescription / Dialogue

  • Se rappeler ce qui a été proposé pour les émotions

  • Réaliser le haut parleur ou partir avec

 

*Extrait du recueil Van Hooland M., 2021, La sophrologie et le conte, Contes sophrologiques pour les maternelles 2ans - 6 ans, Paris: L'Harmattan, 201 pages..